Québec Pêche

  Bienvenue sur QuebecPeche.com - Le Média #1 sur la Pêche Sportive au Québec... En ligne depuis 2001!
Vous êtes ici : Accueil Chroniques Techniques de pêche à la mouche Pêche en rivière : l’achigan à petite bouche à la nymphe.

Pêche en rivière : l’achigan à petite bouche à la nymphe.

00_achigan_MoucheNom scientifique : Micropterus dolomieui.
Racine étymologique : de la langue algonquine « Atchigan » (celui qui se bat).

L’achigan à petite bouche est sans contredit, livre pour livre, le poisson dit « sportif » le plus combatif de nos plans d’eau au Québec. La bonne nouvelle, c’est qu’il est aussi un des plus répandu. Bien sûr, si on le compare  à la truite ou au doré, sa comestibilité ne fait le poids, ce qui en fait un mal-aimé pour certains pêcheurs à la ligne.  Pour le moucheur, il est encore très souvent perçu comme un poisson de seconde classe comparé à la truite ou le saumon.

Il est vrai que pêcher la truite à la mouche va de soi par définition. Toutefois, depuis plusieurs années, la pêche à la mouche s’étant considérablement  démocratisée, son champ d’action s’est élargit de façon significative, englobant maintenant toutes les espèces de poissons dits « sportifs ».

Mais pour certains, et je suis de ceux là, rien ne vaut une belle journée de pêche en rivière à l’achigan à petite bouche. Premièrement parce que si les conditions sont minimalement favorables, l’action est presque assurément au rendez-vous, mais aussi, et surtout, parce que l’achigan accepte d’être pêché de toutes sortes de façons.

On pourrait écrire longtemps sur les différentes manières de le pêcher. Que ce soit à la sèche, au « popper » ou au streamer, il déçoit rarement. Cependant, selon moi, en rivière petites et moyennes, les meilleurs résultats sont obtenus en le pêchant à la nymphe.

Et ceci pour une raison toute simple : la diète de l’achigan à petite bouche en rivière se compose en grande partie de gros insectes aquatiques.

Qui donc est ce Micropterus dolomieui ?

L’industrie de pêche au lancer léger ne cesse de nous bombarder de nouveaux produits, tous plus sophistiqués les uns que les autres, constituant souvent un savant assemblage de quincaillerie;  cuillers tournoyantes, poissons nageurs ondulants, sonores, leurres en matières synthétiques et/ou biodégradable, odoriférants… et j’en passe. Quant à l’achigan lui-même, on le présente comme un assaillant irréfléchi, agressif,  prêt à sauter sur tout ce qui bouge, sans discernement.

Bien que très territorial et batailleur, l’achigan à petite bouche est loin d’être ce mauvais garçon d’eau douce. Le principal qualificatif que j’attribuerais à l’achigan serait celui de  « glouton opportuniste » bien plus qu’un prédateur sans vergogne et sans merci. Dans les faits, il est un bien meilleur citoyen des eaux qu’on le pense.

Bien sûr, un achigan de 16-18 pouces ne lèvera pas le nez sur un poisson de fourrage ici et là, ou une jeune perchaude en détresse. Il n’en demeure pas moins que les gros insectes aquatiques constituent la nourriture de base de l’achigan à petite bouche en rivière, gros ou petit.

Plusieurs pêcheurs au lancer léger seraient étonnés de voir que des spécimens de belle taille peuvent être capturés par des imitations de toutes petites nymphes.

01_achigan_Mouche
02_achigan_Mouche

L’achigan de gauche a été capturé avec la nymphe de droite.

03_achigan_Mouche
04_achigan_Mouche

À gauche : nymphe de plécoptère (stonefly).
À droite : nymphe de mégaloptère (hellgramite)

La réputation surfaite de l’achigan à petite bouche comme étant celle d’un poisson fougueux et intempestif lui  vient certainement de sa combativité légendaire et de ses attaques franches. Ceci étant dit, il ne s’agit pas d’un carnassier comme le brochet ou le doré. En fait, ces derniers sont ses prédateurs lorsqu’il est jeune et de petite taille.

Il peut être aussi passablement capricieux à ses heures puisque très sensible aux changements atmosphériques, de même que fuyard si surpris spontanément.  Sa façon de s’alimenter est toute aussi méconnue que sa propre personnalité par bien des pêcheurs. J’ai la conviction que si l’on filmait une journée dans la vie d’un achigan à petite bouche, notre perspective vis-à-vis ce fantastique combattant changerait considérablement.

Il serait peut-être plus juste de dire que l’achigan à petite bouche passe plus de temps à se gaver en fouissant ici et là afin de déloger une grosse larve, ou stationné dans un ligne de bris de courant, qu’en se tenant en embuscade prêt déchiqueter une perchaude comme le ferait un brochet ou un gros doré.
Sa bouche édentée parle d’elle-même. D’un point de vue physionomique, il n’est pas « équipé » pour ce type d’agression.  Son cousin à grande bouche est probablement plus enclin à ce genre de chasse à l’affût ou, dissimulé dans les joncs, il avalera une grenouille trop téméraire ou une petite souris en détresse, d’où la grande popularité pour sa pêche au « popper ».

Ce comportement n’est pas impossible pour l’achigan à petite bouche, notamment au printemps.  En période de fraie, il devient plus agressif face aux leurres de surface afin de protéger son nid et les œufs qu’il vient de fertiliser. Très souvent l’achigan attaquera un leurre de surface afin de le chasser de son territoire bien plus que pour s’en nourrir. Il sera aussi agressif avec ce type de leurres en fin de journée dans les eaux calmes des baies.

Toutefois, disons qu’en général sa routine alimentaire est beaucoup moins « spectaculaire », notamment lorsque la saison avance, où il devient plus grégaire et gagne les fosses et les structures de fonds.

Mais que ce soit en début ou en fin de saison, les grosses nymphes dodues sont toujours disponibles au menu, et à mon humble avis, c’est de loin la meilleure façon de le pêcher.

05_achigan_Mouche
À suivre…

Gino Marra

------------------------------------------
Avis Important : tous les textes sur Québec Pêche appartiennent à leur auteur respectif. QP se dégage de toute responsabilité relié de près ou de loin au contenu des chroniques publiées sur Québec Pêche.
© Reproduction interdite sans autorisation écrite de l'auteur. Tous droits réservés.

 

À propos

PLACEMENT PUBLICITAIRE
VerticalScope Inc.
Tél. : +1 416-341-8950
(Spécifiez pour Québec Pêche)

RÉDACTION
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TOUTES AUTRES QUESTIONS
Voir nos forums de discussion

Connexion/inscription

Vous êtes maintenant connecté en utilisant vos informations Facebook